Featured Posts

Punta de La Ripera et Pic Tendeñera (Espagne)

August 20, 2018

Randonnée effectuée en solo.

 

Mon objectif de la journée, est d'aller gravir la Punta de La Ripera, et le pic Tendeñera, en passant par le refuge de la Faja o Linas et retour par les crêtes des Fañanizas Altas et Bajas.

 

Direction l'Espagne, via le col du Pourtalet, puis arrivé à Biescas, prendre la route de Torla, et 500m après Linas de Broto, juste avant le pont, dans un virage, traverser la route et se garer sur un petit parking.

 

Prendre la piste Nord, Nord-Ouest, que l'on quitte rapidement en prenant sur la droite le pont où est indiqué la direction de Soaso.

 

Le chemin est empierré, et ensuite, on prend un deuxième pont qui traverse le Barranco Planas de Abozo.

 

On se dirige vers une première cascade, et on passe au pied de la deuxième cascade.

 

Le sentier devient plutôt une sente à travers les fougères, plein Ouest.

 

Sur ma droite, Est, on aperçoit le refuge de la Faja, appelé aussi refuge de Linas.

 

Une table, quelques bancs, et une belle cheminée, mais pas de couchage, donc prévoir matelas posé à même sur la terre battue!

 

J'ai mis 1h20 pour 520m de dénivelé pour l'atteindre.

 

Du refuge, je repars Nord-Ouest pour retrouver la sente.

 

Très belle vue sur la Punta de La Ripera et le pic Tendeñera, ainsi que sur les crêtes entre la Tendeñera et le pico Otal.

 

On traverse le barranco del Cebollar mais qui aujourd'hui, est à sec, puis toujours direction Nord-Ouest.

 

Peu de cairns, mais il faut visé un faux col, au pied de la barre rocheuse.

 

Arrivé au faux col, on a une très belle vue sur le vallon del Tuerto, et la Peña de Oroel.

 

On remonte une pente herbeuse, puis on suit les cairns.

 

Il faut être attentif, car ce n'est pas toujours évident de les repérer surtout lorsque l'on arrive dans le pierrier, et que l'on attaque les gros blocs rocheux.

 

J'en ai profité pour mettre des nouveaux cairns et d'en améliorer d'autres.

 

On s'oriente toujours plus ou moins vers le Nord.

 

On arrive à la cheminée de 5, 6 mètres qui ne présente pas de difficulté majeure, d'autant qu'il y a une sangle sur place.

 

Ensuite, on a en visuel la brèche qui se situe entre les deux sommets.

 

 

La Punta de la Ripera à gauche, et le pic Tendeñera, à droite.

Pour la Ripera, je suis resté sur le fil de la crête qui ne présente aucun danger.

 

J'ai mis 4h15 pour 1690m de dénivelé pour atteindre le sommet de la Punta de La Ripera.

 

Vue superbe sur la Peña Sabocos, la Collarada, le massif du Vignemale...

 

Ensuite, on redescend vers la brèche pour aller gravir le pic Tendeñera.

 

De la Punta de la Ripera, la pente est impressionnante, mais en fait, ça passe bien.

 

Du sommet de la Tendeñera, poursuivre la crête Est, puis arrivé au replat, vers 2740m il faut "plonger" dans le vallon Sud-Est.

 

J'ai décidé de revenir non pas par le vallon, mais par les crêtes de Fañanizas, que l'on a en visuel, et on voit très bien la sente.

 

NB: sur certaines cartes, ce nom n'apparait pas, mais c'est le Tozal de Soaso, alors que sur la carte équivalente à notre IGN, ce dernier figure sur l'autre crête, derrière celle-ci ?

 

Ayant l'équivalent de notre carte IGN, je parle donc des Fañanizas, comme vous le constaterez sur la carte.

 

Revenons au topo. Prendre une sente en dévers qui traverse un pierrier, puis on arrive au pied de Fañanizas Altas, et on poursuit la crête pour arriver à Fañanizas Bajas.

 

Poursuivre plein Sud la crête en direction de El Cebollar, puis Soaso, et on répère la piste en contrebas qui mène au refuge de la Faja.

 

On descend une pente herbeuse, on coupe la piste, on traverse les fougères pour retrouver la sente de ce matin.

 

Il suffit de reprendre l'itinéraire de l'aller.

 

1860m de dénivelé, 19km AR, pour 8h25 de rando.

 

Niveau Montagnard.

Please reload

Gialia-Apikia (Andros-Cyclades)

July 28, 2019

1/10
Please reload

Recent Posts

October 27, 2019

October 26, 2019

September 15, 2019

Please reload

Search By Tags