top of page
Posts récents

Pic de Bénaquès (65)



Randonnée effectuée avec Val et Jérôme.


Notre objectif était le pic de Saint Vincent, mais suite à une erreur d'aiguillage de mon ami Jérôme, qui n'a pas reconnu ce sommet qu'il avait pourtant gravi avec la neige, nous avons atterri au pic de Bénaquès !!!


NB: Ne cherchez pas ces pics sur la carte IGN, leur nom n'apparrait pas, mais seulement leur cote.


Ici, les locaux nomme le pic Saint vincent à la cote de 1944m sur la carte IGN, et le pic de Bénaquès à la cote de 2023m.


On peut aussi remarquer sur la carte IGN, 2 autres cotes à 1936m, à droite du pic de Bénaquès, et 1993m, qui sont aussi des sommets, mais j'ignore si les gens du coin leur ont donné un nom.


Il y a aussi une cotation à 2225m, considéré comme l'antécime du Montaigu, et une autre à 2128m qui est le début de la face sud du massif du Montaigu.


Pour avoir un repère, j'ai identifié le pic de Bénaquès sur toutes les déclinaisons d'OpenStreetMap (OpenTopoMap, OpenrandoMap...)


J'ai positionné le pic de Bénaquès à la cote de 2023m, car ce point existe sur la carte IGN, mais en fait, son point culminant est à 2046m, et se trouve plus au Sud, mais bon ce sera plus aisé de le situer ainsi, et on ne va pas lésiner sur quelques mètres.


Juste avant d'arriver au parking du Chiroulet, le départ se trouve sur le petit parking sur la droite.


On emprunte la piste forestière Sud, Sud-Ouest, puis vers 1368m on la quitte pour en prendre une autre sur la droite plein Ouest.


Il y a deux gros cairns sur la droite., bien visibles.


NB: on peut aussi prendre de suite le sentier qui coupe la piste au point 1204m, ce que nous avons fait au retour.


La neige portait bien, aussi nous avons préféré rester sur la piste.


Vers 1400m, on quitte la piste pour prendre sur la gauche plein Ouest un sentier bien matérialisé par un cairn.


Dès la sortie du bois, on débouche sur un plateau d'où l'on aperçoit les cabanes du Courtaou de la Lit.


Ce sont des petites cabanes rénovées, assez spartiates mais où l'on peut dormir, avec dans certaines une cheminée.


Des cabanes, il faut s'orienter Ouest, Nord-Ouest en direction de la rivière pour aller à la cabane de Bénaquès.


Par rapport au sentier d'été, il a fallu le quitter afin de trouver un pont de neige pour pouvoir franchir la rivière.


Ensuite toujours Sud, Sud-Ouest en restant au-dessus du bois de Peyras, on atteint la cabane de Bénaquès.


Nous avons mis 1h40 pour 580m de dénivelé.


Il y a une nouvelle cabane, mais cette dernière est fermée. L'ancienne est ouverte, et dispose d'une cheminée, d'une table avec 2 bancs, 2 grilles, et une chambre séparée avec un lit et matelas pour 2 personnes.


De la cabane, s'orienter Nord-ouest, Ouest, pour le pic de Bénaquès, puis plein Nord.


La crête est raide avec une pente qui démarre à 31% de moyenne sur 350m, puis 35% sur 100m et 39% sur 420m.


La neige est stable et d'ailleurs nous avons choisi cette sortie car au-dessus de 2100m d'altitude, le risque d'avalanche est de 3.


En dessous de cette altitude, la neige s'est bien humidifiée, avec un regel le matin.


Nous avons mis 3h10 pour 990m de dénivelé pour atteindre le sommet.


Pour le retour, on descend dans le couloir Sud-ouest, Ouest, puis il faut remonter un collet sur 200m à 38% de moyenne.


Ensuite, très beau parcours de crête, et on passe au pied du pic de Saint Vincent, mais nous avons eu la flemme de le gravir car les jambes commençaient à être lourdes, et le point de vue ne nous aurait rien apporté de plus.


Direction Sud-est, en visant le pic du Midi de Bigorre, puis on rejoint la cabane de Bénaquès, et on reprend l'itinéraire de l'aller, mais en coupant cette fois-ci, la piste.


1060m de dénivelé. 10km AR. 7h30 de rando avec une longue pause au sommet.


Niveau Montagnard.

96 vues
Recherche par Tags
bottom of page