Featured Posts

Pic Chérue (64)

January 13, 2018

Randonnée raquettes effectuée avec ma femme Véro, et mon pote Jean.

 

Initialement, j'avais prévu le pic de Pombie, mais au vu des conditions d'enneigement et de la météo, il faut toujours avoir un plan B, voire un plan C, surtout en cette saison!

 

Direction la vallée d'Ossau, traversez Laruns, et prendre la route d'Artouste.

 

Le départ démarre au pont de Camps, juste après le lac de Fabrèges.

 

Se garer sur le petit parking à droite de la route en direction donc du Pourtalet.

 

Mon premier objectif, est d'aller jusqu'à la cabane de Saoubiste, puis le col de Pombie et gravir ensuite le pic de Pombie, mais pour l'instant j'ignore que je vais changer d'avis comme vous allez le constater.

 

Se diriger Sud pour entrer dans le bois de Quèbes.

 

Il y a un panneau jaune qui indique 1h30 pour la cabane de Saoubiste.

 

Aucun balisage mais il y a de fortes chances que la trace soit déjà faite car c'est une randonnée classique, sinon suivez bien mon topo et ma trace GPS.

 

Toujours grimper Sud, et à un moment, le bois s'éclaircit et il faut franchir la Sourde de Saoubiste par un petit pont.

 

On restera toujours rive gauche car le sentier longe plus ou moins la rivière et toujours en direction du Sud-Ouest jusqu'à la cabane de Saoubiste.

 

Comptez effectivement 1h30 pour l'atteindre mais nous n'avons pas fait de pause, sinon en raquettes, laissez vous une marge de 20 minutes supplémentaires.

 

530 m de dénivelé , ce qui pour certains sera suffisant.

 

La porte principale étant obstruée par 1,50 m de neige, je ne peux pas savoir si la cabane est ouverte ou fermée.

 

Seul un petite pièce était accessible, mais elle sert juste de débarras.

 

Pour le col de Pombie, il faut partir en restant à gauche de la rivière, mais à partir de là, je change d'avis pour deux raisons.

 

La première, c'est que nous préférons rester au soleil et donc opter pour le versant Sud.

 

La deuxième raison c'est que trois skieurs nous ont précédé et j'avoue que suivre leur trace est tentant car la neige portera mieux.

 

De plus, j'avais prévu de faire une boucle au retour par là, en passant par le col de Magnabaigt.

 

Direction donc vers ce col et on reste ainsi au soleil, ce qui n'aurait pas été le cas, si nous étions partis pour le col de Pombie.

 

Nous avons été obligés de monter au-dessus du col car trop risqué de prendre l'itinéraire classique, à cause du risque d'avalanches.

 

Une grosse coulée récente est là pour nous le rappeler.

 

Le problème est qu'il a été impossible de rejoindre le col de Magnabaigt car la crête s'est transformée en une immense corniche, et le vent de face souffle violemment avec des rafales à plus de 80 km/h.

 

Changement de programme, et quitte à avoir du vent, autant l'avoir dans le dos, donc on opte pour le pic de Chérue.

 

Je ne l'avais jamais gravi par ce coté, donc c'est une bonne alternative.

 

Pas de difficulté, et le pic est en visuel.

 

Pour amorcer le retour, on reprend l'itinéraire classique qui consiste à se diriger Ouest vers un faux col et de descendre dans le vallon qui mène à la cabane de Chérue.

 

Pause déjeuner dans cette cabane assez sommaire mais qui néanmoins possède une table, des bancs, un poêle à bois, et 4 couchages.

 

De la cabane, s'orienter Est, pour retrouver le sentier classique.

 

Dès l'entrée du bois, j'ai préféré prendre une variante Nord-Est car la neige étant poudreuse, c'était tentant de traverser la forêt hors sentier.

 

En fait, on reste à droite du ravin de Chérue, et toujours plus ou moins plein Est,pour ensuite arriver sur la route.

 

Il ne reste plus qu'à remonter sur 1,8kms la route pour retrouver le parking.

 

1020m de dénivelé, 10,7km AR, pour 7h de rando.

 

Niveau Montagnard.

Please reload

Gialia-Apikia (Andros-Cyclades)

July 28, 2019

1/10
Please reload

Recent Posts

August 4, 2020