top of page
Posts récents

Crête de Sède de Pan (64)



Randonnée effectuée en solo. Mon objectif est d'aller à la crête de Sède de Pan et faire une boucle par les autres crêtes vers le col de Lansatté, à condition qu'il n'y ait pas trop de neige.


Ne voulant toujours pas chausser les raquettes, j'ai décidé d'aller à la crête de Sède de Pan, par son versant Sud, depuis la cabane du Bourdiou d'Aspeigt.


J'ai déjà gravi cette crête plusieurs fois, mais toujours en conditions hivernales, depuis la Bénou, par la cabane des Bordes.


Le lien de la crête de Sède de Pan en conditions hivernales par le Bénou.


Direction Bielle, et prendre la route forestière jusqu'aux cabanes du Bourdiou d'Aspeigt, point de départ de la randonnée.


Prendre la piste que l'on peut couper en longeant le ruisseau, ou la continuer jusqu'au panneau qui indique la cabane d'Ibech.


C'est à ce niveau que l'on continue en prenant la piste sur la droite, Ouest, même si la cabane de Lauda n'est pas indiquée.


J'ai pris le raccourci, en longeant donc le ruisseau, et on retrouve la piste forestière.


Aucune difficulté, et à la sortie du bois d'Aspeigt, on peut couper les lacets de la piste, à travers les pâturages.


Un petit crochet à la cabane de Lauda, puis je reprends la piste qui amène à la crête de Sède de Pan.


J'ai mis 1h10 pour 670m pour atteindre la cabane.


Je quitte la piste, pour tirer plus droit, Est, afin d'atteindre la crête plus rapidement, puis je la remonte Ouest, en direction du pic Montagnon et du Mailh Massibé.


J'ai mis 1h45 pour 855m de dénivelé pour atteindre la crête, dpuis le parking.


N'étant pas gêné par la neige, je décide de continuer vers les autres crêtes en direction du col de Lansatté, que je n'atteindrai pas car il y a beaucoup plus de neige et de grosses corniches.


J'amorce le retour en faisant une boucle qui passe au pied du Montagnon. Pas de cairns, ni de balisage, mais pas de difficulté sur cette portion hors sentier.


J'arrive à une cabane qui n'est pas mentionnée sur la carte IGN. Elle est assez sommaire, mais il y a quand même une table, 4 chaises, une cheminée, et une mezzanine où l'on peut dormir à 4, voire 5 personnes.


Je continue Sud, puis je retrouve la piste que je quitte bien avant la cabane de Lauda, en descendant directement sur un ancien glissement de terrain, même si la pente est raide.


Les éboulis sont constitués de pierres et de terre, et cela ne me pose pas de problèmes.


Je coupe la piste à plusieurs endroits et je retrouve le parking de la cabane du Bourdiou d'Aspeigt.


1045m de dénivelé. 12,5km AR. 4h10 mais seulement 28 minutes de pause.


Niveau Randonneur.

Mots-clés :

88 vues

Comments


Recherche par Tags
bottom of page