top of page
Posts récents

Pambassibé- Aucupat- Pic de Ger (64)


Randonnée effectuée en solo, en fait, pas vraiment puisqu'en chemin j'ai rencontré Marie-Claude et Michèle, et plus loin Rémy.


On partait tous dans la même direction pour faire la boucle du pic de Ger, avec d'abord l'ascension du Pambassibé, puis du pic d'Aucupat (qu'ils n'avaient pas prévu) et enfin le pic de Ger.


Mon objectif était plutôt le Salon de Ger, proche du pic mais j'ai renoncé pour les raisons que j'évoquerai au fil de mon topo.


Départ du parking central de Gourette, et s'orienter Sud, Sud-ouest en direction des remontées mécaniques du Bézou, puis contourner la retenue d'eau par la gauche ou la droite.


Poursuivre le sentier qui s'enfonce dans la forêt de Peyrepioule. Il est bien balisé en jaune.


On débouche sur le plateau de Bouy, puis le sentier replonge dans les bois. Prendre ensuite à gauche quand on arrive à la pancarte indiquant les Eaux-Bonnes, qui montre la direction opposée.


Le sentier remonte donc, puis traverse le ruisseau à sec de la Sourde et remonte à nouveau pour contourner les Aiguilles des Quintètes. Il ya toujours le balisage jaune, ainsi que des cairns.


À la sortie du bois, on accède dans le vallon de Ger, et la sente monte très raide dans l'herbe.


Suivre les cairns qui amènent à proximité de la cabane des spéléologues qui est en cours de rénovation.


Très belle vue sur le massif de Ger avec notamment le Capéran de Ger qui se détache.


S'orienter Sud-ouest en direction du col de Clot Arnoux et du Pambassibé que l'on a, en visuel.


Une sente en dévers amène au sommet, mais nous préférons prendre de suite la crête, tout en restant sur son fil et qui permet d'avoir une plus jolie vue. Aucune difficulté pour atteindre le sommet.


Nous avons mis 3h pour 1240m de dénivelé. Peu de pauses, sauf pour les photos.


Poursuivre sur la crête Sud, pour descendre au col de Clot Arnoux, puis remonter au pied du pic d'Aucupat.


Une sente en dévers l'évite et va directement au col d'Aucupat, mais ce serait dommage de s'en priver, et dans ce cas, il faut "tirer" tout droit (Ouest) pour atteindre rapidement le sommet.


Du sommet, il y a une vue imprenable sur le massif de Ger, et sur le Pambasssibé. Ça vaut vraiment la peine d'y monter.


On redescend par la crête Est pour atteindre le col de Ger, puis il suffit de remonter le fil de la crête pour atteindre le pic de Ger.


Nous avons mis 4h30 pour 1680m de dénivelé depuis le départ.


Mon objectif était le Salon de Ger qui me tend les bras, sauf que le terrain est pourri et qu'il y a 2, 3 passages assez exposés avec de la pierrailles qui ne demande qu'à partir.


De plus il faut bien compter 30mn aller retour et non pas 5mn AR, comme j'avais pu le lire sur le site de Mariano. De plus il disait que c'était facile alors qu'il ne l'a pas fait!


Bon depuis il a corrigé son erreur, après notre échange par mail qui fut houleux. Tout le monde peut se tromper, et l'erreur est humaine, mais encore faut-il le reconnaitre ? il n'y a pas de honte, mais quand on a un égo démesuré, on ne supporte pas la critique, et c'est toujours plus facile de critiquer les autres n'est-ce pas monsieur Mariano ?


La montagne c'est avant tout l'humilité, mais il semblerait que Mariano l'a oublié. Ce monsieur ne supporte pas d'être contredit, et pense qu'il est le seul habilité dans les Pyrénées, à détenir la vérité absolu !


Bref, revenons au topo, et comme me l'a toujours dit un pote gendarme du PGHM d'Oloron Ste Marie, le plus dur en montagne c'est de savoir renoncer.


Si vous renoncez, même à quelques mètres du sommet, et bien vous aurez déjà fait un grand pas.


Un jour, je tenterais peut-être le Salon de Ger, tout comme le Rognon de Ger, mais je ferais la trace directement de Gourette.


Pour le retour, il suffit de descendre par le sentier bien balisé jusqu'au col de Plaa-Ségouné.


J'ai fait un petit crochet vers le Rognon de Ger, sur un promontoire côté 2554m qui offre une très belle vue sur le pic de Ger.


Passer le col de Plaa Ségouné, suivre le balisage jaune, puis avec Rémy, on a "tiré" tout droit en prenant les pistes de ski.


1680m de dénivelé. 16,6km AR. 7h50 de rando.


Niveau Montagnard (surtout pour le dénivelé et la longueur de la course).

137 vues

Comments


Recherche par Tags
bottom of page