top of page
Posts récents

Pic de Cestrède (65)


Randonnée effectuée avec Cathy, Claudio, Manu, et Jean.


Notre objectif est de gravir le pic de Cestrède, depuis la Fruitière, en passant par le refuge de Russell, où nous dormirons.


Cette randonnée peut se faire sur la journée, et à la fin de ce post, ce sont ces donnés que j'ai affichées.


Prendre la direction de Cauterets, puis à la sortie, prendre la route du pont d'espagne, pour ensuite la laisser et tourner à gauche au panneau " La fruitière."


Se garer,et prendre le sentier qui longe le gave de Lutour.


l Après une petite passerelle, on prend le sentier Falisse sur la gauche, au panneau qui indique le refuge de Russell.


Ça commence à grimper sec à travers la forêt. Le refuge apparaît à la sortie du bois.


Comptez entre 1h45 et 2h et 610 m de dénivelé pour l'atteindre depuis la Fruitière.


Prendre Sud-est en direction du col de Culaus, et on laissera les cairns sur la gauche, qui est le cheminement vers la brèche de Pourtau des Agudes, afin de gravir le pic Ardiden.


Donc, on file Sud, en suivant une sente visible qui dans un premier temps longe un pierrier, puis le traverse plein Est en direction du col de Culaus que l'on a enfin en visuel. En effet depuis le début nous étions dans le brouillard.


Du col, la vue est déjà superbe, et c'est déjà un bel objectif pour ceux qui ne veulent pas gravir le pic de Cestrède, d'autant qu'il suffit de monter jusqu'à un promontoire sur la droite pour admirer le paysage.


Du refuge Russell, comptez 1h45, pour environ 600m de dénivelé.


Pour le pic, du col prendre sur la droite la crête Sud, Sud-ouest. Pas mal de cairns partout, mais nous sommes restés au plus près de la crête afin d'admirer la mer de nuages.


Parfois, il faut redescendre légèrement pour éviter quelques "gendarmes", et si on veut vraiment rester sur le fil de la crête, il faut mettre les mains, mais dans l'ensemble le rocher est bon.


Le cheminement s'est compliqué à l'approche du sommet car la voie classique qui passe en dessous la crête traverse des gros névés encore présents aujourd'hui.


Les crampons et le piolet ne nous ont pas servi car la neige était vraiment trop molle et en testant les névés, les bâtons s'enfonçaient de plus de 80 cm. Preuve que les campons sur névés ne sont justifiés et nécessaires uniquement lorsqu'ils sont gelés.


Nous avons réussi à les contourner en remontant la crête mais qui en cet endroit, devient très effilée et qui oblige à faire un peu d'escalade, avec des passages niveau pas de 2, voire 3.


La récompense au sommet avec un 360° sur l'Ardiden, le Chanchou, Barbe de Bouc, Bastampe, pic du Lac Noir, et au loin le pic du Midi de Bigorre, Le Vignemale, la brèche de Roland, etc....


Nous voulions pousser jusqu'à la Pointe de Cestrède, mais le brouillard remontait déjà très vite, et nous avons préféré renoncer.


Heureusement, car nous avons eu juste le temps de redescendre au col de Culaus avant d'être envelopper par le brouillard.


Le retour reprend le même itinéraire que l'aller.


1640m de dénivelé. 19,7km AR. 9h45 de rando.


Niveau Montagnard

117 vues

Comentarios


Recherche par Tags
bottom of page