top of page
Posts récents

Pic de Serpolet (65)


Randonnée effectuée avec Val et Jérôme.


Notre objectif était de faire une boucle par le pic de Serpolet, et le pic de Barassé, mais malheureusement, les conditions d'enneigement ont modifié notre programme, et la boucle se fera uniquement par le pic de Serpolet.


La randonnée démarre du parking du virage du Garet.


Nous décidons de laisser les raquettes dans la voiture, mais nous prenons les crampons et le piolet.


Suivre la sente qui part dans le virage, direction Sud. Sans franchir la passerelle, monter rive gauche du ruisseau (donc à droite en montant).


La sente s'écarte rapidement du ruisseau pour s'élever à travers bois (sente peu visible, direction Sud).


Après une montée raide en forêt, avec une pente à 39% de moyenne,on débouche sur un replat (alt. 1600m).

Nous savons déjà qu'on va galérer, car la neige est pourrie. Elle est tombée il y a 2 jours, mais hier, il a plu très haut.

De là, poursuivre à gauche sur une petite sente en traversée en faux plat montant (direction Sud Est). On rejoint en quelques minutes un bon sentier.

Suivre ce sentier à droite, en traversée montante au-dessus de la forêt (direction Nord-Ouest).

On rejoint la piste du Serpolet (piste de maintenance de la conduite forcé) dans un lacet en épingle, en limite de forêt.

On trouve quelques cairns, mais "on tire souvent direct" pour couper la piste.

Suivre une sente qui s'élève sur les pentes raides, à droite de la piste en direction de la crête Nord du pic de Serpolet (direction Ouest). On va vite rejoindre la crête un peu au-dessus de la forêt.

Suivre à gauche la ligne de crête parcourue une sente (direction Sud Sud-Ouest).

Vers 2020m, on ne prend pas la piste qui continue sur la gauche et qui accède aux installations de la conduite forcée, mais on accède à la crête sommitale.

Il suffit ensuite de poursuivre jusqu'au sommet du pic de Serpolet, matérialisé par une grande antenne blanche.

Nous avons mis 2h pour 700m de dénivelé.

Ensuite il faut légèrement redescendre la crête et au collet, nous prenons la décision d'entamer la boucle.

Même si nous avions eu les raquettes, nous n'aurions pas pris le risque de continuer vers le pic de Barassé.

Un long couloir très pentu nous attendait avec une neige trop instable, où ni les raquettes, ni les crampons nous auraient été utiles.

Du collet, nous plongeant dans un couloir bien poudreux, Est, Sud-est, en direction de la cabane de Barassé.

Prendre la passerelle qui enjambe le ruisseau du Garet, et on retrouve le GR 10c, qu'on laisse pour gravir un petit sommet coté 1629.

Bien sûr, ce n'est pas une obligation de le gravir, mais comme nous voulions profiter un maximum du soleil qui est encore bas en cette saison, nous avons préféré rester sur les hauteurs.

Ensuite, il ne reste plus qu'à retrouver le GR 10c qu'on laisse à nouveau et prendre sur la gauche, le sentier qui ramène à la voiture.

790m de dénivelé. 6,6km AR. 6h de rando, mais très longue pause.

100 vues

Comentários


Recherche par Tags