top of page
Posts récents

Besiberri Sud (Espagne)


Randonnée effectuée avec Cathy et Jean.


Avant de commencer le topo, bien lire ceci. De tous les sommets que j'aie gravis c'est le Besiberri Sud qui m'a donné le plus de fil à retordre, d'autant que ce n'était pas celui prévu ?


Quelques explications importantes. Mon objectif était de gravir le pic de Comaloforno, depuis le refuge de Ventosa, en sachant que la majorité des accès du massif du Besiberri se font par l'autre versant via le col d'Abellers.


La plupart des randonnées démarrent soit du refuge de Besiberri, de l'Hospitalet, ou de Conangles, et pour ceux qui ne dorment pas dans ces refuges, peuvent partir dès la sortie du tunnel de Vielha, ou encore du parking de Caldes de Boi.


Je n'ai trouvé qu'une trace qui partait de Ventosa, mais qui passait par le Besiberri Nord, et toute crête jusqu'au Comaloforno.


J'ai pris une trace directe pour le Comaloforno, depuis l'Estany de Cavallers, mais qui s'est avérée peu fiable !


Ajouté à ça, un temps orageux, mon pote Jean qui a craqué bien trop tôt, mon GPS qui a déconné, et des cairns un peu mis n'importe où, donc très "paumatoire", et des cheminées que ne "sentaient" pas trop Cathy.


Bref, 10h15 de rando au jugé, mais avec plein de nouveaux cairns que nous avons mis pour baliser un nouvel itinéraire.


Par contre je décline toutes responsabilités au cas où des montagnards voudraient emprunter ce cheminement.


On l'a fait mais on ne le refera plus par ce versant , même si c'est faisable.


Depuis le refuge, s'orienter Ouest et amorcer la descente à proximité de l'Estany Negre, puis suivre le balisage jaune jusqu'au plateau herbeux de Riumalo, d'où on peut apercevoir l'estany de Cavallers.


Prendre la passerelle Nord-Ouest et repérer des cairns qui balisent une sente qui longe le barranco de Riumalo.


Il n'y aura plus de balisage jaune, mais uniquement des cairns.


Vers 2500m on se retrouve au-dessus de l'estanyet de Riumalo qui se trouve à notre droite.


C'est à partir de là que tout va se compliquer, car ma trace téléchargée s'oriente Ouest, au-dessus de barres rocheuses, et sans aucun cairn pour montrer le passage, alors qu'ils sont présents en direction Est.


J'opte plutôt pour cet itinéraire bien jalonné au début car ensuite les cairns se font rares et de temps en temps, un apparait par ci par là, et pas toujours au bon endroit.


Passages en dévers, pierriers de toutes sortes, et dans un milieu très austère au pied du massif du Besiberri.


J'arrange des cairns et j'en met des nouveaux pour nous assurer le retour.


Difficile de décrire ici un itinéraire précis car il a fallu constamment s'adapter. passer une cheminée, puis une autre, traverser un pierrier et progresser dans un lit de torrent à sec qui nous mène à un laquet non répertorié sur les cartes.


On a enfin trouver une cheminée accessible pour Cathy, et cela nous permet de gravir la crête sommitale.


D'après mon GPS, et c'était évident, nous nous sommes éloignés du pic de Comaloforno, mais nous avons encore l'espoir de le rejoindre, si la crête nous le permet.


Notre souci est la météo qui évolue vers l'orage et le vent qui se lève. Nous sommes à 2 doigts de renoncer, mais arrivé sur la crête nous pourrons prendre une décision.


Nous atteignons le point 2983m qui se trouve entre Besiberri Sud et Besiberri Nord, sans oublié au centre Besiberri del Mig qui figure sur certaines cartes.


Comme nous ne voulons pas revenir par le même itinéraire, nous continuons sur la crête en direction du Besiberri Sud, donc Ouest.


Le pic de Comaloforno est trop loin donc ce sera le Besiberri Sud, mais pas évident avec cette crête déchiquetée. On voit bien que l'accès par le col d'Abellers, sur l'autre versant est beaucoup plus facile.


Du sommet on revient un peu sur nos pas, puis on bascule en direction de l'Estany de Comaloforno.


Pas de cairns ou très peu, il faut savoir s'orienter, mais que de barres rocheuses !


La progression est lente mais nous arrivons enfin au-dessus du lac, puis on de dirige vers un autre lac sans nom, Est.


Il ne faut pas descendre trop bas à cause des barres rocheuses, et enfin on retrouve le sentier de l'aller le long du barranco de Riumalo, où nous attend notre ami Jean.


Il suffit ensuite de reprendre l'itinéraire de l'aller et on peut enfin souffler.


On était tellement sous tension que Cathy me fait remarquer qu'on a oublié de se photographier au sommet ?


C'est la première fois, mais tant pis car on n'y reviendra pas sauf si on gravit le Comaloforno, mais par le col d'Abellers cette fois-ci.


1510m de dénivelé. 14,7km AR. 10h15 de rando avec peu de pause.


Niveau Montagnard.

Mots-clés :

69 vues

Comments


Recherche par Tags