top of page
Posts récents

Pic de Bielle (64)


Randonnée effectuée avec Nad, Sandrine, Jeanine, Véro, Marie-Pierre jusqu'au lac Castérau et Val, Michel, Jérôme qui m'ont accompagné jusqu'au pic de Bielle.


Cette randonnée est modulable, car une partie du groupe s'est arrêtée au lac Castérau qui est un super endroit pour se reposer.


Quant aux autres, nous sommes montés au pic de Bielle, et avons dormi à la cabane de Cap de Pount.


Se garer au lac de Bious Artigues, sinon plus bas si le parking est complet.


La piste est évidente et il faut la suivre jusqu'au pont de Bious.


Le plateau de Bious où serpente le gave du même nom est splendide.


On peut traverser les pâturages, ce qui est plus agréable que la piste..


Toujours plein Sud, en suivant le balisage rouge et blanc, on se dirige vers la cabane de Cap de Pount.


Les pics Paradis et Castérau nous toisent et sont les maîtres des lieux.


Nous nous délestons à la cabane et en profitons pour faire une courte pause.


Nous avons mis sans nous presser 40 minutes pour 230m de dénivelé pour l'atteindre.


Le plateau de Bious est jonché de jonquilles et c'est un cadre idéal pour les photographes.


La cabane est toujours aussi propre, avec 6, voire 8 couchages avec matelas en mezzanine.


Une table, 2 bancs, 2 chaises, un poêle à bois, une grille, une gazinière avec une bouteille de gaz.


Il y avait même une réserve de bois que nous avons complété avec nos bûches.


Pour le lac Castérau, continuer Sud en longeant rive droite le gave de Bious, puis prendre le pont et rejoindre l' itinéraire classique.


Comptez 45 minutes maxi pour 300m de dénivelé pour le lac depuis la cabane.


Depuis le lac, s'orienter Ouest comme pour aller au lac Bersaut puis se diriger vers le col de Bielle qui se situe entre le pic des Moines et le pic de Bielle.


C'est vers 2000m que l'on quitte le balisage rouge et blanc qui amène au col des Moines.


On s'oriente Nord-Ouest vers le col de Bielle que l'on va éviter à cause d'un gros névé, et surtout d'une corniche impressionnante.


Vers 2280m on prend un couloir herbeux mais raide pour atteindre la crête.


La crête est escarpée et il faut parfois mettre les mains.


Val et jérôme ont préféré descendre dans la neige, versant Bersaut pour nous rejoindre plus haut sur la crête.


Michel et moi, avons continué sur la crête jusqu'à l'antécime.


Un gros névé en équilibre sur l'arête a demandé toute notre attention.


La partie finale est dentelée et oblige à utiliser les mains.


C'est fort possible que l'accès de ce sommet soit un peu plus facile sans la neige, mais je ne saurais le dire car c'était la première fois que je le gravissais.


Déjà, dans des conditions normales, nous aurions pu passer par le col de Bielle et attaquer la crête de suite, mais là, il a fallu s'adapter aux névés.


Nous avions les crampons mais la neige étant trop molle, ils ne nous ont pas été utiles.


Pour le retour, nous avons repris la crête dans le sens inverse, et pour varier, nous avons basculé du coté du lac Bersaut.


Le sentier passe près du pic Castérau et rejoint la lac Castérau.


Le retour à la cabane s'est fait par le même itinéraire qu'à l'aller.


Le lendemain nous devions tenter le pic Castérau, voir le pic d'Ayous et le pic les Arougos, mais la météo en a décidé autrement.


La dépression est arrivée beaucoup plutôt que prévu, avec la pluie et des rafales de vent de plus de 100km/h.


Retour au parking et nous avons bien fait de profiter de la journée d'hier.


930m de dénivelé. 10,8km. 8h30 de rando avec une très longue pause au lac.


Niveau Randonneur pour le lac, et Montagnard pour le pic.

127 vues

Comentários


Recherche par Tags
bottom of page