top of page
Posts récents

Pic Esturou (64)


Randonnée effectuée en solo.


Mon objectif était de gravir le pic Montagnon mais j'ai renoncé à cause du vent violent avec des rafales entre 90 et 100km/h.


Météo France l'avait annoncé, mais à partir de 15h seulement. Erreur, le vent a démarré dès 10h et s'est renforcé.


j'ai croisé des randonneurs de l'ASPTT de Pau qui eux, ont renoncé au Mailh Massibé, pour les mêmes raisons.


Cette randonnée, au vu des conditions météorologiques est classée niveau montagnard.


Prendre à gauche la chapelle de Houndas, et se garer juste avant la ferme.


La piste forestière est bien visible jusqu'à la cabane des Bordes.


Un sentier coupe à plusieurs endroits cette piste forestière qui mène à la cabane.


Je ne suis pas allé à la cabane et j'ai continué Ouest, dans la Coume de la Herrère.


NB: J'ai chaussé les crampons ici et les garderai au pied jusqu'au col d'Aran.


La piste bifurque ensuite dans le bois de la Herrère, et débouche sur un plateau qui permet d'accéder à la cabane de Crambots.


En hiver, le sentier dans le bois n'est pas évident car peu visible, et la trace se fait au jugé.


La cabane de Crambots est fermée.


J'ai hésité à prendre l'itinéraire d'été qui consiste à s'orienter Ouest dans un couloir assez pentu mais qui oblige avant de redescendre et de rester longtemps à l'ombre de la crête de Sède de Pan.


Donc j'ai préféré me diriger vers la cabane sans l'atteindre pour attaquer la crête Sud, Sud-Est


ATTENTION: Cet endroit, en cette saison est toujours gelé, et la pente est raide.


Ensuite il suffit de suivre le fil de la crête direction Ouest, pour se diriger vers le col de Lansatté.


Vue imprenable sur le pic Montagnon, et le Mailh Massibé.


Du col de Lansatté, se diriger Nord-Ouest , en direction du col d'Aran, et le pic se trouve sur la gauche.


J'ai mis 2h30 pour 1100m de dénivelé. pour l'atteindre.


ATTENTION: La descente pour rejoindre le col d'Aran est très pentue et exposée Nord, donc hyper gelée dans bien souvent des cas.


Même en crampons, il a fallu que je fasse preuve de la plus grande prudence.


Arrivé au col d'Aran j'ai continué Est pour gravir la crête de Saubajot pour amorcer le retour.


Pour rester sur le fil de la crête, j'ai même gardé les crampons car il y avait encore une neige bien gelée.


Certains passages nécessitent l'utilisation des mains et j'avoue les avoir beaucoup utilisées pour m'agripper, à cause du vent.


D'ailleurs, à la fin de la crête, et pour m'abriter des rafales, je suis descendu plein Est dans le bois ( Baigt Escure sur la carte).


C'est très pentu et il n' y a aucun sentier.


On arrive à la jonction d'une ancienne piste forestière que l'on prend sur la droite Sud, puis enfin je tombe sur l'itinéraire classique et je reprends le chemin de l'aller.


Sur le retour, j'ai eu la chance de rencontrer Bernard le blogger de "la mule et l'intello" avec qui j'ai partagé ma passion de la montagne.


1185m de dénivelé. 15km AR. 5h20 de rando avec seulement 48 minutes de pauses.


Niveau Montagnard.

67 vues
Recherche par Tags
bottom of page