top of page
Posts récents

Soum de Monpelat (65)


Randonnée effectuée avec mon pote Jérôme.


Notre objectif est de gravir le Soum de Monpelat, le pic d'Anglade, et faire un circuit des lacs peu fréquentés que sont les lacs de Pé d'Estibère, appelé aussi lac de Cascaret, lac d'Anglade, lac de l'Ours, lac Supérieur, et lac de l'île. Retour par le col d'Aumar.


Une jolie boucle sauvage qui normalement aurait du démarrer au parking d'Artigusse, mais miracle, la route est ouverte jusqu'au lac d'Orédon, ce qui nous fera économiser 220 m de dénivelé.


NB: Cette randonnée peut aussi débuter au lac d'Aumar si la route est ouverte, ce qui fait encore moins de dénivelé à avaler.


Ne soyons pas plus royaliste que le roi car c'est déjà une aubaine qu'on puisse partir du lac d'Orédon.


Du parking, revenir sur nos pas, et au niveau de la maison du lac, prendre le sentier Est au panneau qui indique " refuge hotel-restaurant"qui amène donc au refuge hôtel d'Orédon.


On continue sur la piste goudronnée Nord-Est, et on bifurque au panneau indiquant "Col d'Estoudou 1h30" .


Le chemin est très agréable, et à la sortie du bois, on se dirige Est pour atteindre le col qu'on a en visuel.


Nous avons mis seulement 1h pour 400m de dénivelé depuis le parking d'Orédon.


Du col, on aperçoit le Soum de Monpelat, plein Nord, et il suffit de remonter la crête pour l'atteindre sans difficulté.


Depuis le col, on a mis 25 minutes pour 220m de dénivelé, soit 1h25 pour environ 620m de dénivelé depuis le départ.


Pour le pic d'Anglade, il faut suivre le fil de la crête Nord-Ouest. On l'a toujours en visuel.


Disons le de suite, cette crête est laborieuse car il y a plein d'arbustes qu'il faut contourner ou alors il faut se contorsionner pour passer, sans parler de nombreux névés de neige pourrie.


On a peu progressé, aussi nous avons pris la décision de renoncer au pic d'Anglade. On le fera quand il n'y aura plus de neige, et certainement par le col d'Aumart.


Vers 2270m, nous décidons de basculer dans le vallon Nord en direction du lac du Pé d'Estibère appelé aussi du Cascaret.


On aurait pu basculer plutôt, là ou la pente est moindre, mais en bottant dans la neige, nous sommes descendus sans trop de difficulté, mais en étant attentif car la neige était très lourde.


Beaucoup de hors sentier pour les lacs mais de temps en temps on trouvait des cairns.


En gros on s'oriente Nord-Est pour atteindre le 1er lac.


Du lac de Cascaret, on poursuit Sud-Ouest, Ouest en restant à droite de la rivière.


On arrive rapidement au lac d'Anglade où nous nous arrêtons pour la pause déjeuner.


On laisse le lac d'Anglade sur la gauche et on poursuit Nord-Ouest pour le lac de l'Ours.


On traverse le ruisseau d'Estibère, et on arrive au lac.


On remonte ensuite le vallon face au pic d'Aumar, mais au lieu de partir Nord pour le lac Supérieur, nous décidons de nous orienter Ouest, pour parvenir au lac de l'ïle.


Nous avions remarqué au loin que le lac Supérieur était encore complètement gelé, donc aucun intérêt.


D'ailleurs le lac de l'île est lui aussi peu dégelé, mais il se trouve plus sur le parcours du retour en direction du col d'Aumar.


On le contourne par la droite et on prend plein Sud pour le col.


Du col, le sentier est bien visible, et descend en direction du lac d'Aumar.


Ensuite Sud-Est en laissant le lac sur la droite et on se retrouve sur le GR10.


Vers 2200m, il y a une sente sur la droite qui évite ainsi de monter jusqu'au col d'Estoudou, et qui débouche au lac d'Orédou en coupant la route à 3 endroits.


1125m de dénivelé. 12,7km AR. 8h40 de rando.


Niveau Expérimenté

74 vues

Comments


Recherche par Tags
bottom of page